Fonds européens : Valérie Pécresse torpille le débat

Alors que le Président de la Commission des Finances de la Région Ile-de-France Maxime des Gayets a demandé la tenue d’un débat consacré à la gestion des fonds européens, Valérie Pécresse fait court circuit.

C’est donc Stéphanie Von Euw, Vice-Présidente LR du Conseil régional en charge des Affaires européennes, qui vient d’annoncer la tenue, le 8 novembre prochain à 11 heures, d’une “ réunion d’information et d’échange sur l’état d’avancement de la consommation des fonds européens et les audits en cours” .

 

Lors de la Commission des Finances, qui s’est tenue le vendredi 12 octobre, Maxime des Gayets, son Président, a pris l’initiative d’engager un débat sur l’utilisation transparente des fonds européens par la Région Île-de-France, autorité de gestion depuis la loi NOTRe.

Ces fonds représentent une enveloppe de 460 millions d’euros, mobilisables pour des projets d’aménagement pour la période 2014 – 2020. Pourtant, ils restent exécutés de manière très partielle : moins de 25% en septembre pour ce qui est de la programmation de l’année 2018. De plus, l’opacité semble entretenue par Valérie Pécresse sur la façon dont la collectivité assume son rôle d’autorité de gestion. Des documents disponibles sur le site de la Commission européenne sont en effet contradictoires avec les affirmations assénées par la droite régionale.

L’exécutif régional ne peut se contenter de fuir le débat en mettant ainsi la poussière sous le tapis et en refusant que l’opposition questionne, en commission des Finances, la Vice-Présidente en charge des Affaires européennes.

Le groupe Ensemble, l’Ile-de-France, exige donc que l’exécutif rende public l’ensemble des éléments relatifs à sa gestion des fonds, avant l’ouverture du prochain débat budgétaire. Cela implique de respecter la prérogative de la Commission des Finances, qui décide de tenir le débat en son sein