La grande dépossession. Pour une éthique numérique européenne.

Découvrez mon essai consacré aux enjeux de la révolution numérique, publié à la Fondation Jean Jaurès.

Mai 2018.

 

 

Piratages industriels, cyber-attaques, fuites de données, manipulations politiques, effets psycho-sociaux… : la révolution numérique révèle, jour après jour, son côté le plus obscur. Simples aléas ? Fragilités inhérentes à toute grande transformation ? Pour Maxime des Gayets, ce serait bien plutôt l’expression d’une mécanique plus profonde de dépossession des vies, des valeurs comme des identités.

 

En appelant ainsi à la responsabilité collective des citoyens européens, Maxime des Gayets, consultant en cybersécurité et résilience des entreprises et conseiller régional d’Île-de-France, formule des propositions pour sortir de notre aveuglement éthique à l’égard d’une technologie aux effets de plus en plus incontrôlables.