Lycées 100% numériques : Pécresse demande aux enseignants de faire le SAV de ses ordinateurs

COMMUNIQUE DE PRESSE

Depuis 2 ans, nous alertons sur l’immense gâchis de la réforme 100% numérique des lycées d’Île-de-France. La Région Île-de-France n’a pas anticipé les besoins d’assistance technique que provoqueraient la distribution de centaines de milliers d’ordinateurs.

Valérie Pécresse nous propose aujourd’hui en catastrophe de rémunérer à hauteur de 23€ par heure les enseignants volontaires qui devront s’occuper de l’initiation et de l’assistance pour l’utilisation de ces centaines d’ordinateurs, comme si c’était leur rôle, comme s’ils ne croulaient pas déjà sous le travail.

La rémunération des enseignants relève exclusivement du rôle de l’Éducation nationale. La Région Île-de-France va donc de manière absurde rendre de l’argent à l’État. La Région pourrait pourtant l’utiliser pour recruter des administrateurs réseau et du parc informatique, ce qui relève pleinement de sa compétence.

Ce matin, en séance plénière, Valérie Pécresse nous livrait un vibrant hommage au corps professoral, en première ligne pour défendre la démocratie et la laïcité et former de jeunes citoyens.

Apparemment, ce n’est pas suffisant, puisqu’elle propose désormais aux professeurs de remplir également la mission des services informatiques. La Région Île-de-France va-t-elle aller plus loin : à quand des professeurs dans les cantines, pour assurer la maintenance ou l’entretien ? À quand des professeurs plombiers pour réparer les fuites dans nos bâtiments vétustes, médecins scolaires, puisqu’on en manque, ou contremaîtres sur nos chantiers qui n’avancent pas ?

L’assistance et la maintenance informatique sont un métier à part entière et demandent une maîtrise particulière des outils, en particulier pour ce qui relève de la sécurité numérique. Les professeurs eux, méritent vraiment plus de considération pour leur travail de la part de la droite.